[Food for thought] Internet, the Art of limits and the limits of Art

[…] Sous couvert d’internet et de médias sociaux, on met souvent tout et son contraire, on dresse des amalgames entre des outils, des techniques et des technologies qui n’ont pas les mêmes effets, les mêmes politiques et des sociétés qui les portent qui n’ont pas les mêmes valeurs. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a que l’analyse micro qui vaille, comme le montre bien Henry Farrel, mais qu’il y a des mécanismes que l’on décrit encore bien mal et qui en restent à des terminologies technologiques. C’est en cela que la taxonomie de Tom Slee est inopérante. Ce ne sont pas des technologies qu’il faut distinguer les unes des autres, mais des mécanismes et des politiques induites par ces mécanismes. […]

read full article here:http://www.internetactu.net/2011/04/29/comment-etudier-linternet-quand-linter…

souce: Internetactu.net

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s